Le jardin de Julie

Bien grandir sur une planète magnifique…

11 juin, 2011

Enfin de retour!!!

Classé dans : Vie quotidienne — lejardindejulie @ 8:06

Me revoilà enfin…

Je dois d’abord vous assurer que je n’ai jamais oublié ce petit coin de bonheur. Chers lecteurs, il s’est passé tant et tellement de choses!

Comme les jardins de fleurs, mon jardin s’est beaucoup transformé cette dernière année. J’ai dû m’adapter à un nouveau rythme, apprendre à vivre une nouvelle saison de ma vie. La forme et les couleurs se sont métamorphosées… La disposition de mes plantes également.

J’ai regardé ce jardin sous un angle nouveau, et j’y ai respiré. La vision était douce et j’ai choisi, non sans devoir y faire d’énormes sacrifices, de plonger dans ma propre vie, dans l’eau du courant qui coulait si fort au creux du paysage de mon jardin.

Je reviens donc revitalisée avec un tas de choses à vous partager…

Revenez me voir souvent,  car je serai au rendez-vous!

Au plaisir d’écrire encore et encore pour vous…

Julie

16 février, 2010

J’ai décidé de… savoir.

Classé dans : Non classé,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 22:45

Voici une petite bribe merveilleuse de Marie-Pier, d’un «Matin magique» préféré de novembre…

image étoile

… « Comme je vous le disais hier, j’ai été très attristée d’avoir égaré mon appareil. Cela dit, une fois le choc initial passé, j’ai fait ce que je fais maintenant presque naturellement lorsque je vis une déception… J’ai décidé de croire – ou plutôt, de savoir – que c’était une bonne chose. Oui, je me suis vendu l’idée que tout était pour le mieux. Et j’y ai cru… Non pas seulement avec ma tête, mais complètement, sincèrement, et avec tout mon être. J’ai tenu pour acquis qu’il y avait un trésor pour moi dans cet événement et, même si je ne voyais pas encore les pépites d’or scintiller, je suis restée dans l’expectative d’un merveilleux dénouement – sans être attachée aux détails précis du résultat. Voici un mantra que je me répète souvent, lorsque les choses ne vont pas comme je l’aurais voulu: «Je suis bien curieuse de découvrir en quoi cela s’avère une bonne chose pour moi…» Et le plus important est que, comme je le disais, j’y croie. Au point où je ressens même une certaine joie.

image étoile

Je choisis d’avoir cette attitude pour deux raisons. Premièrement, on ne peut jamais être sûr à 100 % qu’une «mauvaise nouvelle» est véritablement mauvaise. Personne ne peut savoir ce qui en découlera. Qui sait, la perte de mon appareil aurait pu sauver une vie… Imaginons qu’une personne s’apprête à avoir un accident de voiture, mais que son départ est retardé d’une minute lorsqu’elle s’enfarge dedans. Vraiment, qui sait? Il y a donc cet aspect d’imprédictibilité (wow, quel mot!)… Mais il y en a un autre, aussi, encore plus important: même si on pouvait être certain que l’événement prend racine dans quelque chose de «négatif», on a toujours le pouvoir de tout changer – comme la terre transforme l’engrais en nourriture pour notre potager. Complètement, à tout moment, sans avoir de prix à payer ou de croûte à manger.

«La tendresse est plus forte que la dureté, l’eau est plus forte que le rocher, l’amour est plus fort que la violence.»
– Hermann Hesse

                                     Merci beaucoup, Marie-Pier!

Vous pouvez vous abonner gratuitement aux matins magiques de Marie-Pier :-)

15 novembre, 2009

Les fêtes, la Saint-Martin et de la construction :-)

novembre2009saintmartine.jpg  Les fêtes qui défilent tout on long de l’année sont des occasions merveilleuses pour la création de petits rituels familiaux. Les rituels sécurisent les enfant (pensons rituel du dodo), les nourrissent, les aident à passer au travers certains mauvais moments ou encore les accompagnent gaiement dans la joie d’attendre et de patienter avant le grand jour… Les rituels créent véritablement des empreintes fortes de joie et de bonheur chez les enfants qui resteront en eux pour tout leur vie ensuite.

Les fêtes offrent aussi un rythme important aux enfants. Pensons aux fêtes principales que sont Noël (fête de l’hiver), Pâques (fête du printemps), la Saint-Jean Baptiste (fête de l’été) ainsi que l’Halloween (fête de l’automne). Elles sont des pivots importants du rythme annuel qui se joue à chaque année et qui aident les enfants à se situer dans le temps. Ces fêtes offrent aussi l’occasion de remercier Dame Nature pour tout ce qu’elle nous permet d’être et tout ce qu’elle nous offre…  Il est sain de cultiver cette reconnaissance dès le plus jeune âge chez les petits!   Vous pouvez lire un bel extrait d’un ouvrage précieux intitulé «Fêtes et rituels : célébrer les passages de la vie, par France Paradis, publié par les éditeurs du « Magazine Enfants Québec » (collection Enfants Parent guide).                                        

Entres ces fêtes primaires, existent cependant aussi toute une panoplie de petites fêtes et de célébrations, peu importe la culture dont nous sommes issus.

Le 11 novembre, par exemple, c’est la fête de Saint-Martin.

 

Né en l’an 316, ce garçon était un être très serviable, toujours attentionné pour son prochain. Il a beaucoup aidé les pauvres pendant sa vie. Par un soir d’hiver neigeux et venteux, il est arrivé sur son grand cheval, et a coupé de son épée son grand manteau rouge en deux moitiés, l’une pour lui, et l’autre pour un mendiant qui mourrait de froid. Cette fête rappelle l’importance de la générosité et du don de soi. L’image de Saint-Martin sur son grand cheval qui partage avec l’homme laisse plus de traçe dans l’imaginaire et l’inconscient d’un enfant que des explications. Il est tradition de fabriquer des lanternes et de défiler dans les rues à la tombée de la nuit en l’honneur de ce brave Saint-Martin. C’est un moment grandiose et spectaculaire qui est vécu dans les écoles Waldorf également, où tous les enfants défilent, leurs petites lanternes illuminées à la main, accompagnés de leurs parents et de chants joyeux. Ces lanternes ont aussi comme symbolique la lumière, que l’on porte toujours sur soi même dans la plus grande des noirceurs.

activitesstmartinlanternesphoto1grandformat.jpg

Cette fête est donc un moment parfait pour travailler en famille à s’entraider davantage, à penser aux autres, à ce qu’on peut faire pour aider les gens plus démunis que nous. Les enfants pourraient en profiter pour offrir des jouets qu’ils n’utilisent plus à la caserne de pompier, afin qu’ils soient redistribués aux petits moins chanceux. Avec les enfants plus vieux on peut aussi profiter du moment pour leur raconter la vie de célèbres généreux tels que Gandhi ou Mère Thérésa. Chez moi nous avons lu l’histoire de Saint-Martin dans un livre merveilleux pour l’introduire de façon colorée aux enfants dès l’âge de 3 ans qui s’intitule:

«Le grand manteau de Saint Martin», aux éditions Nord-Sud. saintmartin.jpg

Puis nous avons fabriqués nos lanternes en utilisant des pots masson de 500 et 1000 ml, en réalisant une sorte de vitrail à l’aide de papier ciré coloré et de colle «Mod Podge», vendus entre autres chez Omer de Serres. Nous avons ensuite traçé des motifs de Saint-Martin sur du carton noir afin de faire un effet d’ombre chinoise.

novembre091f.jpg Lanterne de M-É, 5 ans.

Pendant la semaine nous avons également lu le conte des frères Grimm’s intitulé «L’argent du ciel». Vous trouverez ce conte en version intégrale ainsi que d’autres fabuleuses informations sur cette fête ici, issues des activités pédagogiques de l’école primaire de la Roselière, à Chambly.

novembre2009saintmartinb.jpg

  

novembre2009saintmartinc.jpg

dessins à la cire d’abeille par FL, 8 ans

novembre2009saintmartind.jpg

oeuvre de MF, 10 ans

Nous avons réunis tous nos amis et avons fait une marche aux lanternes qui s’est avérée vraiment agréable, un beau moment et une magie incroyable dans les yeux illuminées des enfants devant leurs petites chandelles.

 novembre2009saintmartin1e.jpg

novembre2009saintmartin1b.jpg

Puis changement de sujet, voici enfin la maison que MF (10 ans) a choisi de construire pour conclure son bloc sur les habitations humaines. Après avoir appris comment vivent les êtres humains sur la planète, dans des maisons et habitations de toutes sortes, après avoir réfléchi sur ce que nécessite la construction d’une maison au point de vue matériel et ressources humaines, après avoir découvert tous les métiers et habiletés nécessaires pour y arriver (électricien, menuisier, plastreur, plombier, etc.) c’était le moment de construire. Elle a choisi la maison du Paraguay, construite en argile véritable et en bambou pour la cuisine. Cette maison possède un plancher de terre battue et un four-foyer à l’intérieur de la maison. C’est une maison qui surchauffe facilement, c’est pourquoi la cuisine est ouverte vers l’extérieur. Les poules entrent et sortent de la maison à leur volonté. Elle n’a que deux lits, un pour les parents, et un pour les enfants.

novembre091b.jpg

 

novembre091a.jpg Vue à l’intérieur de la cuisine du coin de cuisson.

28 octobre, 2009

Le jardin de Julie grouille de vie!

Classé dans : Info Boutique...,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 20:14

octobre31.jpg Nous avons eu un automne haut en couleurs… avons grouillés comme de petites abeilles, travaillé bien fort et avons joué beaucoup aussi! Mais une chose est certaine… j’ai été occuppée comme jamais auparavant! Et j’en suis heureuse… merci à tous pour vos commandes et vos mots gentils! Le Jardin de Julie est heureux de grandir et d’être apprécié de la sorte et dans tout le Québec!!! Cela explique d’ailleurs aussi pourquoi il y a plusieurs items qui sont en rupture de stock dans la boutique car les commandes des derniers mois ont surpassées toutes nos attentes!!! Mais soyez rassurés, nous travaillons à regarnir nos coffres pour la saison des fêtes qui s’approche tout doucement… ;-)

Cela dit nous sommes actuellement en tournée d’une série d’ateliers intitulés:

 «La maisonnée vire au vert!»

dans la région en collaboration avec Recyc-Québec et Le Comité de l’environnement de Chicoutimi. Le prochain et dernier atelier, qui portera comme les précédents sur les couches lavables, le portage, les produits corporels écologiques pour la famille ainsi que sur les jouets écologiques, se tiendra à La baie le 1er décembre 2009, à 9h00 à la Bambinerie, 1652 rue St-Marc. Une belle occasion de venir recueillir une mine d’informations «vertes» pour vivre de manière plus écologique dans votre propre foyer.

 Nous sommes également en préparation pour notre présence au Salon Parents d’Aujourd’hui qui se tiendra samedi et dimanche les 31 octobre et 1er novembre prochain à Jonquière.

En attendant de vous y voir la binette bien je vous offre quelques images de la belle saison, en espérant que vous avez eu la chance d’en profiter vous aussi!!!

 octobre64.jpg

 octobre17.jpg

octobre20.jpg

octobre25.jpg

 octobre26.jpg 

octobre27.jpg 

octobre34.jpg

octobre36.jpg

octobre48.jpg

octobre53.jpg

octobre61.jpg

octobre50.jpg

octobre57.jpg

octobre11.jpg

 

 

 

27 septembre, 2009

Une semaine d’école à la maison…

Classé dans : Ecole a la maison,Pédagogie Waldorf,Table de nature,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 22:37

 

septembre200916.jpg Table de nature de la fin de l’été, avec un beau nid découvert par MF. Les oiseaux suspendus ont été réalisés avec des oeuvres d’aquarelle faites dans le passé. Ces oiseaux virevoltent dans le vent et suspendus avec un fil fin au bout d’une branche, donnent aux enfant l’impression de voler pour vrai…

septembre200942.jpg 

 

septembre200920.jpg

Les poupées prennent leur bain avant la venue du froid. On en profite pour nettoyer les petits vêtements, les petits chapeaux… et on fait sécher le tout au soleil.

septembre200922.jpg 

septembre200919.jpg

 

Nous avons aussi travaillé sur un conte de Grimm pendant une semaine, «Le Roi-Grenouille».  Traditionnellement, en pédagogie Waldorf, les enfants verront les contes comme une base des activités quotidiennes. Après avoir lu aux enfants le conte original (sans images) 2 jours de suite, les filles ont eu à dessiner une image qui leur est venue à l’esprit à la lecture du conte. Puis elles ont eu à le raconter, à leur façon. (La répétition augmente la force thérapeutique des contes et entre véritablement dans l’imaginaire des enfants. Il ne faut pas parler de la morale de ces contes. On laisse simplement les images et les symboles s’imprègner en eux. Quand ils seront plus grands, les expériences de la vie viendront s’ajouter sur cette base, et comme il y aura déjà une image, une sensation,  une symbolique en eux, ces expériences pourront devenir encore plus nourrissantes dans leur coeur. Un peu comme on apprendrais plus facilement à cuisiner un plat typiquement japonais de façon juste si nous avons déjà goûter à ces saveurs auparavant. La première foi on ne goûterait pas en essayant de se dire qu’il faudrait se rappeler des quantitées ou des ingrédients. On goûterait, on découvre, on a du plaisir… Si 3 ans plus tard on veut en cuisiner, on va se souvenir de cette première fois où on y a goûté et cela va nous être profitable… Les enfants apprennent aussi comme cela. ) Le 3ième jour, on joue avec le conte. Cette fois-ci, nous avons créé les personnages en marionnettes afin de jouer la pièce. Cette activité a même rejoint MF, qui a eu du plaisir à être la «directriçe de plateau»!

septembre200923.jpg

septembre200924.jpg

Encore une fois, le but est la lenteur, l’imprégnation, vivre complètement une activité et s’en nourrir avant de passer à la suivante. Pas de fastfood activity. Cela permet aux enfants de développer le plaisir de vivre à fond ce qui se passe, et la curiosité d’aller plus loin que les apparences.

La semaine suivante, nous avons travaillé sur le conte «Petit pot plein», qui traite d’abondance en ce temps des récoltes.

 Nous pratiquons un autre art typiquement Waldorf: le dessin de forme. Il s’agit de pratiquer avec précision, lenteur et détail, toutes sortes de formes. D’abord en l’air et avec tout le corps, les yeux fermés, avec les pieds dans le sable, puis avec le doigt sur une grande feuille, puis avec un crayon dans un cahier plus petit. Une forme traçées avec précision dans tout le corps sera toujours belle une fois traçée à la main en tout petit. Les lettres ne sont que des formes, ainsi le dessin de forme est un moyen efficace de prévenir la dyslexie et certains troubles de l’écriture, mais est aussi un complément fantastique à la pratique de l’écriture…  en beauté! C’est également une base surprenante à la géométrie, au dessin en général, à l’architecture, et même à la coordination spatiale. Au début les formes sont très simples, puis avec le temps, deviendront de plus en plus compexes, passant par les formes «miroirs»,  les motifs historiques, et pourront être utilisées pour décorer toutes sortes de travaux.

 

 septembre20093.jpg

septembre20094.jpg

septembre20092.jpg

 

Les mathématiques de FL, 7 ans, ont été très concrets cette semaine. Elle m’a aidée à confectionner les sachets d’herbes médicinales de la boutique… Il a fallu être précis: 60 grammes chacun…

septembre200914.jpg     septembre200913.jpg

 FL a pensé à utiliser sa balance à plateaux pour voir combien de poids de bois étaient nécessaires pour effectuer 60 grammes. Puis elle voulu comparer différents sachets. Elle a dû trouvé toute seule comment faire pour égaliser les sachets qui n’étaient pas de 60 grammes… Sa première stratégie fut d’en enlever au plus gros des 2. Puis elle a aussi pensé à en ajouter au plus petit. Finalement elle a pensé à les comparer ensembles sur les plateaux, et avec les poids de bois, afin d’être certaine de son travail. Bravo FL!

septembre200938.jpg 

Les 2 bébés lapins que nous avons choisis de garder occuppent aussi pas mal les enfants qui s’en occuppent très bien et avec beaucoup d’amour…

septembre20091.jpg   septembre200935.jpg

 Brioche (noire) adore être collée et se faire câliner. Tartine (brune) est la plus fonceuse et la plus dynamique. Elle fouille partout et réussit à entrer dans l’armoire à céréales/biscuits, ce qui fait bien rire les petites! 

MF, 10 ans, travaille bcp sur les animaux et a observé les oiseaux cet été avec ses jumelles. Elle a fait ce beau travail seule, suite à une observation.

« J’ai vu deux quiscales bronzés qui étaient amoureux. Ils n’arrêtaient pas de jaser et de se donner des becs!

… (écrit sur le dos des oiseaux) Nous avons des yeux envoutants et un air méchant mais nous savons aimer…

C’était dans un érable chez les voisins. »

septembre200940.jpg 

 

Nous avons aussi fêté l’arrivée de l’automne en cuisinant toutes sortes de beaux plats saisonniers, nous avons fait de belles promenades et ramassés une panoplie de belles feuilles d’automne colorées. MF a composé un texte sur la beauté de l’automne, FL apprend des mots nouveaux en lien avec nos recettes. Nous avons joué à des comptines à gestes avec des pochettes de sable, afin de travailler par le plaisir la coordination des gestes et la mémoire! Les 2 grandes ont même appris à se servir de la machine à laver afin de pouvoir s’occuper elles-mêmes de leurs petits vêtements. :-) Elles sont vraiment réellement heureuses de pouvoir le faire… Se sentent grandes et pleine d’autonomie. Et maman est contente! :-)   RL, la fouine, suit tout ce beau monde partout et apprend… Elle imite et se joint à toutes les activités qui se passent autour d’elle!      Et ca bouge ici!!!!

 

 

 

 

 

6 juillet, 2009

Marketing!

Classé dans : Vie quotidienne — lejardindejulie @ 23:01

(Je voulais vous poster quelques belles photos de la fête de la grande fée et aussi de notre camping mais je n’arrive pas à remettre les photos téléchargées, qui se sont retrouvées sur le bureau de l’ordi, dans mon fichier à photos….  Bref, je vais le faire demain, désolée)

 

J’ai vu aujourd’hui que dans le petit livre cartonné de Caillou «Le pot», on peut lire 52 fois le nom de Caillou. Quel marketing! Si on lit l’histoire à notre enfant tous les jours pendant seulement 1 semaine, il va entendre le nom de Caillou 364 fois!  Je trouve cela effrayant! Et si on l’a lu 50 fois depuis qu’on l’a, ca veut dire qu’on a prononcé le nom 2600 fois.  C’est malsain!!!!  

 

27 juin, 2009

Élever des lapins… une super aventure!

Classé dans : Ce qui se passe dans notre Ecole-maison :-),Vie quotidienne — lejardindejulie @ 22:55

26.jpg

23.jpg

Ce projet d’école d’été est définitivement un succès immense!

Quelques jours après avoir été chercher nos deux lapines -dont l’une, la noire, était enceinte- nous leur avons offert des bouts de tissus. La future maman devait mettre au monde ses petits 4 jours plus tard, et ces bouts de tissus devaient l’aider à organiser son nid.

Cette future maman est devenue tellement fébrile à voir ces bouts de tissus! Elle s’est alors mise à s’agiter dans tous les sens, trimbalant ses tissus avec elle, les éparpillant, les montant au 2ième étage du dortoir, puis les redescendant au premier étage… J’ai donc pensé à ajouter de la laine cardée et une serviette de plage usée. Nous avons donc tout mis là, pour qu’elle les utilise à son gré. Elle se roulait dedans, les piétinait de ses pattes avant, tentait de les déchirer… C’était tout un spectacle!!! MF était fascinée et on a du coup pensé que cela devait combler un grand besoin en elle de préparer la venue de ses petits bébés… qui devait arriver 4 jours plus tard.

Surprise!!!

Le lendemain matin, nous avons découvert un nid parfaitement formé. Elle avait placé la serviette au fond, bien étendue. Par dessus un beau nid, comme un nid d’oiseau, mais avec les bouts de tissus, et enfin la laine cardée au milieu, entremêlée de poils du ventre de la maman… et dedans… 11 bébés lapereaux qui gigotaient faiblement, tout noir et sans poils, et un peu plus petits que des oeufs!!! (bien sûr sur le coup nous ne savions pas qu’ils étaient du nombre de 11!!!) Ils étaient tout empilés les uns sur les autres en un tas presque parfait, et recouvert d’une épaisse couche de poils de maman en guise de couverture.

Euphorie!!!

Les enfants étaient tellement excités!!!! Quelle joie!!! Nous étions tellement contents!!!

Sur les photos les bébés ont presque 3 semaines… (âge actuel). Désolés! Nous venons tout juste de remplacer notre caméra qui ne fonctionnait plus…

18.jpg

Vue du nid, 1er étage du dortoir, avec les bébés qui ont commencé à sortir de leur nid il y a de cela quelques jours. Maintenant ils ont du poil tout doux et tiennent encore dans une main.

17.jpg

Premières tentatives d’exploration fébrile…

8.jpg

9.jpg

Allaitement d’un bébé (maman Blackie)

 

10.jpg

Nous découvrons que les lapins apprennent par imitation. Dès que leur maman vient manger, un bébé s’approche d’elle et l’imite. Puis les frères et soeurs arrivent un à un, et inite le premier bébé. Au début ils ne peuvent que téter l’herbe…

Ils s’entre-imitent aussi pour l’apprentissage de la toilette (quand ils se lavent de leur petites pattes). Cela va jusqu’à les rassembler par couleur; en effet nous avons remarqué que la plupart du temps ils sortent en groupe de même couleur(il y a 5 bébés bruns et 4 noirs maintenant,… 2 étant morts à ce jour).

 Et dès qu’il y  a un bruit fort, vite vite vite ils retournent en cascade dans leur nid, s’entremêlant les uns aux autres et ne bougeant plus.  Une belle protection!!!

22.jpg

Jusqu’à aujourd’hui, nous ne pouvions pas encore les prendre… mais cela va changer, puisqu’ils sont désormais assez grands!  :-)

27.jpg

Pour terminer je vous présent Fleurie, la lapine «coloc» qui cohabite aussi dans ce petit hameau grouillant de rebondissements!!!

Fêter la St-Jean Baptiste avec des enfants…

Classé dans : Fleurs et Jardins,Pédagogie Waldorf,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 22:15

16.jpg 

24 juin, jour de la St-Jean Baptiste…

Jour le plus long de l’année, où le soleil nous offre son amplitude lumineuse maximale. Une occasion en or où on a parlé de façon ludique du ciel, des étoiles, de la terre et du soleil…

Jour spécial de la fête du Québec… bien entendu! Une occasion pour parler aux enfants de notre culture québécoise,  et que le français est une langue belle, riche, précieuse, à protéger…

Jour spécial qui fête le solstice d’été… Quelle joie! L’été et ses milles possibilités!!!

Et aussi, jour du grand rassemblement des fées et des lutins! Hey oui! Du moins c’est ce qu’on a appris dans un livre…  c’est la raison du téléphone important de grand-maman ce matin-là.   Grand-maman nous a expliqué qu’en ce jour spécial, jour le plus long, jour de la fête de l’été, les fées et les lutins de partout organisent et célèbrent un grand rassemblement secret. Et qu’il est possible, parfois, de les attirer à venir près de notre maison, à condition de leur offrir quelques gâteries auquelles ils ne pourront pas résister. Les fées aiment beaucoup les fleurs et les herbes spéciales de jardin.  Les enfants ont donc préparés un élixir spécial, rose, composé de nectar de framboise, d’eau de roses et de sucre. Les fées adorent les élixirs roses!

On a préparé une petite table dans notre cour, sous le grand tilleul, -il nous a semblé le meilleur petit coin spécial de notre terrain- et avons mis un tout petit couvert – le service miniature à thé que possède FL (7 ans). M-É (5 ans) a disposé une soie multicolore qu’elle a ornée de pétales de roses sauvages qui poussent au fond de notre cour.  MF a ajouté des fleurs de lavande séchées. M-É à coupé en tous petits morceaux une grosse fraise bien rouge qu’elle a disposé dans une assiette et on a placé dans un petit pot quelques morceaux de chocolat qui ne tarderaient pas à fondre sous cette chaleur. Ainsi pouvait s’improviser une fondue fraise-chocolat pour les convives…

 Nous avons ensuite installé toutes nos petites poupées précieuses (fabriquées à la main) assises autour de cette miniature table champêtre d’une magie inouïe. Ainsi elles pourraient peut-être voir les fées et les lutins et pourraient peut-être même déguster les gâteries avec eux.

3.jpg

Ici RL (2 ans) qui s’affaire à organiser la petite table magique…

Ensuite, une dent branlante tombée de FL plus tard, nous sommes partis, laissant là toute la troupe de poupées et la collation unique,  pour aller au Vieux Port, où se donnait un spectacle de musique traditionnelle. La chaleur était vraiment accablante et les enfants ont eu droit à une glace et aussi aux jeux d’eau. RL a aimé danser sur la musique!

 

1.jpg

De retour à la maison, en début de soirée, les enfants se sont précipités sous le grand tilleul… Et aperçurent des fraises dévorées et des traces partout de chocolat! L’élixir avait été versé dans les toutes petites tasses et presque tout bu, les fées y avaient même ajouté des pétales de fleurs! Les enfants étaient très fous de joie!

La journée s’est terminée par un heureux repas et par des jeux avec les enfants dans la cour jusqu’à la noirceur… qui est survenue très tard, comme dans le songe d’une nuit d’été! Les enfants exténués ont enfin regagné leurs petits lits et ont sombré dans un sommeil plus que générateur…

AU petit matin, FL cherchait sa dent, qui n’était plus son oreiller. Elle entra en trombe dans notre lit, car la fée des dents n’avait, selon elle, pas passée, mais pourtant, la dent, elle n’y était plus! Nous avons cherché un peu ce qui avait bien pu se passer… Pour découvrir finalement que la dent était sous le lit! C’était vraiment étrange… Arrivée à cuisine, voici l’indice que nous avons trouvé sur le rebord de la fenêtre laissée ouverte pendant la nuit à cause de la chaleur…

2.jpg

Des petites traces de pas, minuscules et chocolatées en plus, et menant à un caillou extraordinaire. Il y avait même le petit pot à sucre du service à thé qui était là, mais rempli de boutons d’ors… et il y avait là un 2 dollars qui était destiné à FL c’était certain! Puisque sa petite poupée se nomme ainsi!  Les enfants étaient abasourdis! On a même imaginé que peut-être la dent sous le lit était le fruit d’un mauvais tour d’un lutin… on sait bien comment les lutins aiment jouer des tours!!! Et savez-vous ce qu’on a trouvé dehors? Les fées (ou les lutins?) avaient soigneusement déposé des pièces de monnaie au pied de tous les plants de fleurs … Ce fut donc une course magique aux pièces que les 4 enfants, accompagnées par leurs amies-voisines, ont vécu… butinant de fleur en fleur pour y découvrir les petits présents laissés ça et là par nos créatures ailées préférées…

Moment pur.

 

3 juin, 2009

Habitats et Habitations!!!

Le grand thème du printemps!

Tant dans notre vie personnelle que dans notre école-maison.

Car comme plusieurs le savent, nous sommes en grandes rénovations ici. Notre petite maison fait peau neuve et pour y arriver, il a fallu de nombreuses journées de travail à de nombreux ouvriers qui ont travaillé bien fort tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison. Malheureusement, je n’ai aucune photo, car mon appareil photo s’est tristement brisé il y a de cela quelques mois. C’est un peu la raison pour laquelle j’ai manqué de motivation pour venir donner quelques nouvelles! J’adore la photo. Peut-être que bientôt nous pourrons s’en dénicher un!

Donc, cela a voulu dire des monsieurs partout dans et autour de la maison, allant et venant, des outils ultra dangereux genre scie ronde et compagnie de parkés sur nos balcons, des débris de toutes sortes sur notre terrain si bien que c’est la chasse aux vis et aux clous ces temps-ci!!! Et aussi du bruit, des bing bang et de la poussière partout, des troubles électriques, des trous dans les plafonds pour trouver le trouble électrique, des trous dans les murs pour passer du filage, des trous dans la fondation pour y percer des fenêtres, des échafaudages un peu partout, pas de salle de bain pendant 2 jours, pas d’électricité dans les chambres pendant une semaine, des dégâts d’eau au sous-sol, la destruction d’une cheminée qui a embaumée l’air ambiant pendant 2-3 jours, oufe!!! Quel galère! Avec les 4 mousses au travers qui gigotent et ont envie de courir partout! Et un conjoint qui travaille tout le temps! C’est une chance que j’avais mon ami d’en haut pour m’aider dans les décisions et les conversations avec les dits monsieurs!

Mais là… HOURRRRRA! Cette portion des travaux est TER-MI-NÉE!!!!!

Il nous restera encore pas mal de peinture, toute la céramique de la salle de bain à poser, le vernissage des rampes inétrieures et extérieures… et plusieurs autres petites choses mais après ca ce sera pas mal complet!!! Je commence à voir la lumière au bout de ce long tunnel!!! :-)

Tout ca nous a gardé vraiment beaucoup occupés. Mais j’ai trouvé une manière d’en tirer parti!

Avec la grande, j’avais un bloc d’école à faire cette année sur les habitats et habitations… Comme c’était à point!!!

Nous avons donc visité dans les livres la vie dans une hutte, dans une maison sur pilotis, dans un bidonville, et aussi dans la yourte de Mongolie. Nous travaillons maintenant sur la maison-bateau, la case africaine et aussi l’igloo et le tipi. Nous verrons également les habitations modernes de brique et de bois, et aussi celles recouvertes de chaux. C’est un travail passionnant!

Pour ce faire j’ai utilisé 2 merveilleux bouquins dont je vous donnerez la référence demain.

Nous regardions dans le premier les types de maison en bref, puis allons rechercher ensuite dans le deuxième si une habitation et une famille y correspondait. Cela a vraiment intéressé les filles, même M-É qui a elle aussi fait des dessins de ces habitations.

Parralèlement à cela, MF a eu un grand projet à réaliser: une construction d’habitat pour des lapins, nommé clappier! Elle a dû tout faire: rechercher des informations sur cet habitat, sur les besoins des lapins, ensuite faire un plan-dessin du clappier qu’elle voulait. Il a fallu réaliser un plan réaliste à partir de ce dessin, et noter tout le matériel qu’il fallait acheter. Elle a dû calculer les prix, dresser une liste d’achat. Ensuite elle a dû participer à toutes les étapes de fabrication de son clappier, qui a en passant demandé 10 heures de travail! Mesurer, tenir les pièces, scier, clouer, visser, tailler, réfléchir, décider, et patienter!!! Elle qui est d’une nature pressée, ce travail a demandé d’elle un alongement de sa patience et de sa persévérance!!! Très thérapeutique à en dire Donna Simmons, une maman américaine dont je vous ai parlé quelques fois et qui fait l’école à la maison s’inspirant aussi de la pédagogie Waldorf. D’ailleurs ce type de projet est réalisé dans les écoles Waldorf en 3ième année, avec les enfants de 9 ans, pour qui l’utilistation de ces ressources intérieures ainsi que la découverte et l’exploration de nouvelles habiletés est bénéfique et particulièrement nourrissant.

Elle a vraiment travaillé fort la belle grande! Et j’aurais vraiment voulu vous montrer des photos, mais je n’en ai pas :( (    Je vais en prendre dès que j’aurai la chance!!! Le clappier est très beau, très gros (2mètres de long par 75 cm. de haut et 60 cm de large), possède un lit à 2 étages dans un dortoir pour 2 lapins et 2 belles grosses portes ainsi qu’un toit en pente.

Je dois encore une fois ici remercier mon ami d’en haut qui a travaillé très dur pour MF et moi en nous donnant toute son aide :-)

Maintenant que le clappier était prêt nous sommes allés cherchés deux lapines dans une ferme bio de la région. Le fermier nous les «prête» pour l’été, donc c’est une formule qui ne coûte pas cher!!! Et en plus une des deux aura des bébés dans une semaine! ALors c’est l’amour, l’excitation, et la joie qui anime maintenant mes enfants qui ont passé le dernier 24 heures à s’en occuper. MF la passionnée des animaux est comblée et ravie. Elle m’a même dit qu’elle se demandait comment elle faisait avant pour être aussi heureuse…

 Je lui ai dit que les mamans ca se dit la même chose en voyant leur bébé pour la première fois…

Alors suivra plus de détails souvent, car cet été sera l’école d’été, ma préférée, l’école de la ferme, l’école de la nature, des sciences naturelles et de la biologie, celle de la zoothérapie, et l’école d’horticulture aussi!!! Celle de tous les beaux apprentissages que la vie a à offrir…

à bientôt!

28 mars, 2009

Il était une fois…

Classé dans : Non classé,Pédagogie Waldorf,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 8:54

 

Il était une fois,

 Loin loin loin dans la forêt, une jeune princesse qui vivait dans une tour qu’elle aimait beaucoup car de là, elle pouvait y regarder voler les oiseaux et regarder les passants. Parfois elle allait aussi au bal. Alors elle se préparait longuement et enfilait sa plus belle robe, ses souliers chics et ses petits bijoux. Quand j’y pense, je dirais que c’était son activité royale préférée!

Son petit ami, un courageux et charmant chevalier, aimait beaucoup ranger son cheval et son épée pour partager une danse avec la princesse.

Et bien sûr nos amis étaient très choyés, car il avaient des amis dans le royaume toujours prêts à les aider et toujours là pour s’amuser!

 

28.jpg

25.jpg

26.jpg

dbutetmimars09238.jpg

27.jpg

29.jpg

12345
 

Les zums |
Blog de MARILOU |
Anne, Sébastien, Clément, C... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenaik
| bachir2008
| ma vie