Le jardin de Julie

Bien grandir sur une planète magnifique…

25 juillet, 2008

Des inventions pas du tout drôles… ou quelques faits sur la création, ou la prévention, du cancer…

Classé dans : Santé familiale et sociale globale,Santé familiale globale — lejardindejulie @ 23:55

c3.jpg 

 J’aimerais vous entretenir sur quelques nouvelles connaissances tirées d’une revue nouvellement parue d’Option Consommateurs, «Diminuer les risques de cancer, Guide du consommateur averti», sur les produits cancérogènes de nos vies courantes.

Pourquoi?

Parce qu’il y a de ca à peine 2 générations, on entendait à peine parler de cancer, parfois dans un journal, et encore.

Parce que dans les 50 dernières années, des dizaines de milliers de substances chimiques ont été introduites dans le milieu industriel, les milieux de travail ou la maison.

Parce que plusieurs d’entres elles sont toxiques, pour les humains ou l’environnement. Certaines sont dites cancérogènes, c’est-à-dire qu’elles peuvent causer le cancer. D’autres sont toxiques pour la reproduction humaine ou animale (pensons sperme endommagé, infertilité féminine, puberté précoce, ou encore troubles du foetus et enfants).  D’autres encore sont des perturbateurs endocriniens, ils perturbent les fonctions hormonales du corps humain.

Parce qu’il y a pas moins de 116 substances chimiques toxiques dans le corps humain d’un nord-américain, et davantage chez les enfants que les adultes.

Parce qu’aujourd’hui, 1 homme sur 2,3 et 1 femme sur 2,6 court le risque de développer un cancer pendant sa vie.

 

Voilà.

 Côté dehors:

Le shampoing pour traiter les poux fait de LINDANE est un insecticide hautement toxique. Un seul traitement avec ce shampoing peut polluer 23 millions de litres d’eau!!! Imaginez votre peau!

Les pesticides utilisés contre les puces et tiques sont liés au cancer du cerveau chez les enfants.

Les pesticides domestiques augmente considérablement les risques de leucémie infantile pour les enfants avoisinnants. Ils favorisent aussi les cancers du sein et de la prostate.

L’agence américaine de protection de l’environnement a homologué 140 ingrédients actifs de pesticides dont le mode d’action est neurotoxique: ils affectent le cerveau et le système nerveux!

AU canada, en voici qui sont homologués (parmi d’autres!):

alléthrine, chlorpyrifos, dichlorvos, malathion,

perméthrine, phosalone, resméthrine, tétrachlorvinphos,

tétraméthrine.

Côté bouffe:

On a trouvé des résidus de 18 pesticides lors d’analyses de poivrons importés du Mexique, 12 pour des fraises des É-U.

Les nitrites, nitrosamines, un agent de conservation des viandes froides, fumées, saucisses hotdogs. Les gens qui en consomment de grandes quantité augmentent de 67% leurs chances de développer un cancer du pancréas.

Les poulets recoivent de l’arsenic dans leur moulées, sous le nom cute de Roxarsone.  C’est pour les aider à combattre leurs parasites intestinaux et stimuler la croissance. mais ca se retrouve en quantité plus élevée que prévue dans la viande que nous mangeons.

Les légumes les plus contaminés par les produits chimiques sont les poivrons, laitues, fraises, raisins, oranges, pêches, tomates des champs, nectarines, céleri, patates, poires, concombres, pommes, cerises, pois des neiges,

Les moins sont la roquette, mûres, rhubarbe, litchis, betteraves, maïs, canneberges, courgettes, bananes, kiwis, mangues, échalottes, panais, aubergines.

La conclusion: il faut en manger beaucoup, mais préférer la culture biologique. Car une grande consommation des fruits et légumes est une clé dans la prévention du cancer.

Côté maison:

Les push push et huiles parfumées, branchés et tralala:

Ils peuvent engendrer du formaldéhyde, un cancérogène humain reconnu parmi les plus toxiques selon le centre international de recherche sur le cancer. Ils déclenchent aussi l’asthme, ou encore sont des perturbateurs endocriniens. Ils DÉGRADENT RÉELLEMENT la qualité de l’air de la maison. On en retrouve également dans le MDF, la mélamine de toutes sortes, le contreplaqué, certains planchers flottants.

Le crayon effaceur magique de Mr. Net, contient de petites quantité de formaldéhyde.

Le produit anti-ternissures Tarn-X, par Jelmar, contient de la thio-urée, reconnue comme un cancérogène présumée.

Le TILEX «toute la salle de bain», contient du 2-butoxyéthanol: reconnue comme une cause possible de problèmes sanguins et de dommages aux reins et au foie. Elle peut aussi avoir des effets toxiques sur la fertilité.

Les colorants capillaires foncés contiennent du goudron de houille, associé au cancer de la vessie. (pour les femmes qui en utilise 1 fois par mois leur risque double). Le colorant pour hommes «Grecian Formula» contient de l’acétate de plomb, qui est inscrit sur la liste critique.

Les shampoings, crèmes, lotions pour la peau: contiennent du COCAMIDE diéthanolamine, ou COCAMIDE DEA. Cet substance donne des tumeurs au foie des animaux qui en avaient reçu sur la peau. C’est un cancérogène probable pour les humains.

Les crèmes solaires et cosmétiques: contiennent des parabènes. Sous le nom de méthylparabène, butylparabène, propylparabène.  Ingrédient très largement utilisé, et difficile à éviter.. C’est un perturbateur endocrinien facilement absorbé par la peau, capables de se fixer aux récepteurs d’oestrogène chez les femmes. Ils constituent un risque important pour les femmes enceintes et les enfants.  Rechercher des écrans solaires sans parabènes.

Les PHTALATES: très largement utilisés, dans les plastiques, et cosmétiques. Ils pourrainet être associés à la baisse appréciable du nombre de spermatozoides dans la population masculine de pays développés. On leur attribue certaines anomalies congénitales dans le système reproducteur de bébés masculins. Ils imitent aussi certaines hormones femelles, interfèrent avec les hormones mâles.  Sont des polluants toxiques persistants dans l’environnement. Et aucune loi n’oblige les entreprises des É-U ou du Canada à déclarer leur présence sur les étiquettes.  Parfois, ils sont identifiés par un mot passe-partout: fragrance.

Les poêles antiadhésives, traitements antitâches pour tapis et tissus: contiennent des produits chimiques qui constituent un risque cancérogène réel pour les êtres humains.

Les bijoux pour enfants, de nombreuses coupes à vin, contiennent du plomb.  Le plomb est un neurotoxique, un cancérogène humain connu. Au Canada, il y a un règlement interdisant la vente ou l’importation de bijoux pour enfants contenant plus de 600 mg de plomb par kg. L’Association Canadienne du droit de l’environnement avait demandé qu’il soit complètement interdit, mais le gouvernement fédéral a plutôt choisi de ne pas déstabiliser les entreprises au détriment des petits canadiens et de laisser la norme telle qu’elle est. (!)  Les coupes à vin en cristal de plomb peuvent  contenir de 14 à 24% de plomb, qui se libère en petites quantités dans les liquides qu’ils contiennent. Mentionnons qu’IKEA ne vend que des coupes qui n’en contiennent pas.

L’eau en bouteille: Les plastiques numéro 7  PC (dans le petit triangle sous le contenant) voir: (bouteille lexan, 18 litres de refroidisseurs d’eau, biberons, cannes de conserves, boîtes de lait industriels pour nourrissons, entres autres) contiennent du Bisphénol-A, reconnu toxique, qui se transfert à l’eau. L’exposition humaine équivaudrait à 0,25 parties par milliard, ce qui est le niveau qui précisément peut provoquer des changements dans les tissus mammaires. Des dizaines d’études ont fait ressortir une relation entre ce produit chimique et le cancer de la prostate, les troubles du système reproducteur masculin, le cancer du sein, et la maladie d’Alzheimer. Des recherches faites en 2007 ont démontré qu’une exposition in utero au Bisphenol-A pouvait avoir un impact sur les 2 générations suivantes…

Les plastiques numéro 1 PET (pour polyéthylène téréphtalate,) (bouteilles d’eau épiceries) tant qu’à elles, contiennent de l’antimoine, qui provient du plastique en lui-même, lorsque l’eau est embouteillée et conservée pour une période prolongée (de plusieurs semaines et plus), ou encore réutilisée à de nombreuses reprises. Ce produit est un cancérogène, mais les effets sur la santé ne sont pas clairs pour ce qui est de la forme hydrosoluble retrouvée dans l’eau.

Notons que le niveau d’antimoine trouvé dans les bouteilles en plastique était inférieur au niveau permis dans l’eau potable au Canada. … (pas rassurant!)

Les jouets: Les deux phtalates les plus largement utilisés dans les plastiques pour les jouets et articles de bébés et enfants sont le DINPet le DEHP, qui est ajouté aux produits de PVC ou vinyle. Il est soupconné pour être une cause possible de lésions au foie ou aux reins, le DEHP est une substance à effets toxiques sur le système reproducteur. On retrouve même des anneaux de dentition en PVC!!! Et de nombreux jouets fabriqués à partir du DINP! De nombreux pays en ont interdi l’usage dans les jouets, comme le japon et l’Union Européenne… mais pas le Canada… fallait le deviner! On cite cependant qu’il existe certaines normes pour la quantité permise, soit un maximum de o,1%, ce qui est tout de même beaucoup!

Tiré de la revue ci-haut citée.

Pour commander la revue, qui contient beaucoup de preuves et de détails et beaucoup plus encore, voir le site: www.option-consommateur.org 

Nature et radis

Classé dans : Fleurs et Jardins,Poésie,Santé familiale globale,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 23:51

17.jpg 

première récolte de jardin: les radis blancs

 

Je crois en l’importance d’être le plus près possible de la nature qui nous a créé et qui nous entoure,

cette même nature qui a tout pour nous soutenir,

pour nous nourrir,

pour nous égayer par sa richesse et sa beauté,

pour nous soigner, pour nous soulager,

pour nous divertir et nous enrichir.

Cette nature est la plus belle chose qui soit.

Il faut faire tout ce que l’on peut pour la préserver et la protéger, pour nous, et pour tous les descendants de l’espèce humaine à venir…

18.jpg

(nos radis sont pas mal piquants!!!)

20 juin, 2008

Antibiotiques et otites…

Classé dans : Santé familiale globale — lejardindejulie @ 20:45

 

14.jpg

Les oreilles en chou-fleur?

Je vous l’avait promis, voici enfin ma dernière petite recherche, faisant suite à ce que je vous racontait au sujet des antibiotiques, sur quelques faits entourant les otites des enfants. Passionnée que je suis pour la santé de ma famille, j’ai depuis longtemps questionné et surquestionné amis, parents, familles, infirmières, docteurs, sages-femmes, articles, livres, sites internets…

Voilà.

 Je suis tombée sur de très bons articles qui traitaient de l’efficacité des antibiotiques pour soigner les otites aigües. Ma petite R-L (1 an) a eu mal à une oreille cet hiver, et je me suis relancée dans mes recherches plus profondément. J’ai toujours soigné moi-même les otites de mes enfants à la maison, mais je voulais vérifier où en étaient les recherches de l’heure sur le sujet… Je vous fais part des grandes lignes, qui ont de quoi ébranler quelques convictions! 

- La guérison dite «spontanée» de l’otite moyenne, c’est-à-dire rapidement et sans traitement est la règle pour la majorité des cas. La guérison spontanée survient dans 69 à 97 % des otites bactériennes, dans 100 % des otites virales

 source: ww.swisspaediatrics.org/paediatrica/vol11/n4/oma-fr.htm 

 - Dans la population en général, environ 80 % des otites guérissent spontanément sans traitement par antibiotiques, en l’espace de 2 à 14 jours.

Source: Perreault D, Dre. Otite égale antibiotique? La Presse, 9 novembre 2003.

 - Seulement 5 % à 14 % des enfants traités par antibiotiques

 guérissent plus rapidement : une différence d’une journée à peine.

 Selon une recherche effectuée aux Pays-Bas, auprès de 240

enfants âgés de 6 mois à 2 ans)

Source: Damoiseaux RA, van Balen FA, Hoes AW, Verheij TJ, de Melker RA. Primary care based randomised, double blind trial of amoxicillin versus placebo for acute otitis media in children aged under 2 years. BMJ. 2000 Feb 5;320(7231):350-4.  

- 5 à 10 % des enfants traités par antibiotiques sont victimes de nausée, de diarrhée, ou de vomissements.

Source: Richard A, Dre. Guide de pratique pour le diagnostic et le traitement de l’otite moyenne aiguë, L’Actualité médicale, vol. 25, no 38, 6 octobre 2004. - Plus de 30 % des otites ne sont pas bactériennes (3), ce qui signifie que plus d’une fois sur 3, les antibiotiques auront été donnés pour soigner un virus… ce qui est complètement inefficace et inutile.

source:  par Jean-Yves Dionne, B.Sc. Pharm. 

- Pour empêcher 1 enfant de ressentir de la douleur entre 2 et 7 jours après le début de l’otite, 17 enfants doivent être traités aux antibiotiques.

source: Del Mar C, Glasziou P, Hayem M., Are antibiotics indicated as initial treatment for children with acute otitis media? A meta-analysis. BMJ. 1997;314;1526-1529  - Au bout de 6 semaines ,l ‘otite dite «séreuse»  se retrouve  autant chez des enfants traités par antibiotiques que ceux qui n’ont pas été traités (source idem 3) 

- Les antibiotiques ont peu d’impact sur la guérison de l’otite moyenne aiguë, mais elle suggère une efficacité à court terme (48 à 72 heures) de l’antibiothérapie sur la douleur et la fièvre (source idem 3) - On peut  attendre de deux à trois jours avant de prescrire des antibiotiques chez les enfants de plus de deux ans, lorsque les symptômes ne sont pas graves. Source: Dre Luce Pélissier-Simard, M.D. Passeport Santé

- Chez les enfants de moins de 2 ans le traitement par antibiotiques n’améliorait pas l’évolution spontanée favorable et ne pouvait améliorer la symptomatologie que chez un enfant sur huit, de plus en ne raccourcissant sa durée que d’un jour. (source idem 3)  - Dans une recherche d’envergure avec des enfants de 2 ans et plus, plus de 90% ont été guéris de leur otite avec un traitement de gouttes nasales et d’analgésiques. Aucun antibiotique n’a été donné, à moins que les symptômes n’aient persisté quatre jours.  Source: (Baltimore, R.S., Antibiotic Treatment of Otitis Media, Ninth Annuel Infectious Diseases in Children Symposium, Nov. 23,1996, New York.

 - Du fait de leur trop grande utilisation, les antibiotiques perdent leur efficacité contre des souches bactériennes ayant développé une résistance à ce type de traitement, ce qui est particulièrement ennuyant dans le cas d’infections graves. La tendance est donc d’en diminuer l’usage le plus possible.

Source: Little P, Gould C, Williamson I, Moore M, Warner G, Dunleavey J. Pragmatic randomised controlled trial of two prescribing strategies for childhood acute otitis media. BMJ. 2001 Feb 10;322(7282):336-342.  

D’autre part, on croit que l’usage inconsidéré des antibiotiques empêche une maturation suffisante du système immunitaire et est un des facteurs de l’augmentation spectaculaire du nombre de personnes souffrant d’allergies et d’asthme depuis une trentaine d’années. (idem à 11) 

Note : Les antibiotiques sont surtout employés pour réduire le risque que l’otite évolue vers une complication, rare, que sont la mastoïdite ou la méningite. C’est d’ailleurs la raison générale pour laquelle les antibiotiques sont prescrits pour traiter les otites. On craint ces complications qui pourtant ne surviennent que chez très peu d’enfants, et seulement quand l’otite elle-même persiste avec infection réelle au delà des délais normaux, -notons qu’une otite normale peut durer entre 7 et 14 jours.   De nombreuses choses peuvent être faites pour soutenir le corps dans son processus de guérison… Les connaissez-vous?

 

Les zums |
Blog de MARILOU |
Anne, Sébastien, Clément, C... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenaik
| bachir2008
| ma vie