Le jardin de Julie

Bien grandir sur une planète magnifique…

  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

23 février, 2010

Chronique L’Husky Rouge: La domination et la soumission.

Classé dans : Chroniques de L'Husky Rouge (tout sur les chiens) — lejardindejulie @ 19:15

Chronique l’Husky Rouge 

#2 

La Domination et la Soumission 

 

 

Je suis indignée par l’indifférence des gens par rapport à la domination. Il y en a qui chouchoute tellement leur chien que ce dernier devient le chef. Tel est le cas de plusieurs maîtres qui ont un chien de petite race comme le chihuahua, le yorkshire-terrier, le pékinois ou le teckel par ce que les gens préfèrent les petits chiens « cute ». Bien sûr, il ne faut quand même pas être dur avec son chien ! Ce sont à nous de trouver l’équilibre parfait.  Il y  a aussi d’autres maîtres qui sont trop dominants. C’est souvent le cas de des accidents graves comme se faire défigurer, 

 d’où on dit que c’est la faute du chien alors que ce dernier avait tellement peur qu’il c’est révolté ! Quand un chiot arrive chez nous, sa première réaction est de nous observer pour trouver la place de chacun dans la meute humaine. Souvent, il constate que celui qui a la voix la plus grave est le chef. Mais il surveille aussi celui qui mange en premier. D’ailleurs, ne donner la nourriture au chien qu’après avoir mangé ! C’est très important ! Il y a certaines races de chiens qui sont très belles, mais très dominantes. Comme le husky sibérien ou le berger allemand. Elles s’éduquent quand même, mais mieux vaut avoir eu plusieurs chiens avant ou en connaître davantage sur eux. Faite attention quand vous promener le chien en laisse, car s’il rencontre un congénère, ils risquent de devenir super agressif l’un envers l’autre. Pourquoi ? Parce que les deux chiens se sente pris et non libre de leurs mouvements, donc il préfère essayer de faire peur à leur rival. Quand deux chiens se rencontrent, il commence par se renifler la face. Ils se regardent les deux intensément. Le premier qui baissera les yeux sera le dominé. Après, ils renifleront aussi la région génitale et anale.  Vous serait peut-être étonné, mais la domination n’a rien à voir avec la taille. J’ai déjà vu un teckel dominer un lévrier afghan et je ne conte pas des sottises !  

 

 janvier2010etfvrier2010d.jpg         janvier2010etfvrier2010c.jpg

 

 

Comment reconnaître un chien dominant et un dominé ? Le dominant regardera dans les yeux son adversaire alors que le dominé le fuira du regard. Le dominant auras la queue relevée, alors que le dominé la fourrera entre c’est jambes pour la mettre hors d’atteinte.

janvier2010etfvrier2010a.jpg 

Le dominant aura les oreilles pointées vers l’avant alors que le dominé les couchera sur son corps. Trouvez-vous d’autres indices ? Le chien dominé peut aussi se couché sur le côté, les pupilles dilatées, avec une des c’est pattes repliées sur lui-même. Il peut se rouler sur le dos, les pattes raides, avec sa gorge exposée. Dans cette position, il peut même uriner. S’il est forcé, il peut s’accroupir, les pupilles dilatées. Habituellement, il aura l’air malheureux.

janvier2010etfvrier2010b.jpg

Pour vous montrer que vous êtes le chef, le chien se dressera sur c’est pattes de derrière pour vous lécher la face. Cela s’appelle le salut au chef. Si vous êtes accroupis, il le fera aussi, mais sans se dresser sur ces pattes de derrière. 

 

Avant d’adopter un chiot, cela devrait être obligatoire de se renseigner sur la race. 

Il est préférable de prendre son chiot dans un élevage près de chez vous. Car dans les animaleries, les animaux ne sont pas toujours bien traités, ils n’ont pas beaucoup d’espace pour bouger et en plus, ça coûte plus cher. Si vous avez seulement les moyens pour l’animalerie, vous pouvez, mais demander au moins de pouvoir les voir jouer ensemble pour voir qui est le petit chef ! Mais ne prenez pas un chiot solitaire, car il va avoir du mal à se socialiser. Il est aussi pas mal important de pouvoir voir les parents des chiots, car ils ont peut-être une maladie génétique ou quelque chose dans le genre. Comment corriger un chien dominant ? Pour commencer, interdisez au chien de vous dépasser. Et puis prenez votre vrai voix pour lui parler, et non selle que vous prenez d’habitude (la petite voix de « Oh mon beau chien-chien» !) Si vous voyer se que je veux dire ! Si sa ne fais rien, appeler un professionnel. Pour choisir votre chiot (il vaut mieux qu’il ne soit pas dominant), voici un test à faire dans l’élevage avec le chiot choisi : 

 

 

Le test de Campbell 

Confiance                                

                                                 A : Vient promptement, queue haute, en sautillant et 

Placez le chiot pas terre et             en mordant vos mains.    

Éloignez-vous de trois mètres.        B : Vient promptement, queue haute, en piaffant vers 

Accroupissez-vous et tapez            vos mains. 

Doucement dans vos mains.    C : Vient promptement, queue basse. 

                                                   

                                                  D : Vient en hésitant, queue basse. 

 

                                                  E : Ne viens pas. 

 

Accompagnement 

                                                    A : Suis promptement, queue haute, en essayant de 

Placez le chiot par terre près           mordiller vos pieds. 

De vous et éloignez-vous-en          B : Suis promptement, queue haute. 

Marchant normalement.                               C : Suis promptement, queue basse. 

                                                       

                                                    D: Suis en hésitant, queue basse. 

 

                                                    E : Ne suis pas, ou à distance. 

 

 

 

 Contrainte                                      A : Lutte vigoureusement, se débat et mord. 

                                                        B : Lutte vigoureusement et se débat. 

Accroupissez-vous en plaçant        C : Lutte un moment puis abandonne. 

Doucement le chiot sur le dos        D : Ne lutte pas, lèche les mains. 

Pendant 30 secondes, en appuyant 

Une main sur sa poitrine. 

 

 

 

Domination sociale 

Accroupissez-vous et caressez le chiot.       A: Bondis, griffe, piaffe, mords, gronde. 

                                                                      B: Bondis, piaffe. 

                                                                      C: Se tortille, lèche les mains. 

                                                                      D : Se roule, lèche les mains. 

                                                                      E : S’éloigne et  ne bronche pas. 

 

Position élevée 

Soulevez le chiot de terre pendant 30 secondes.    A : Se débat férocement, mord, 

                                                                                  Gronde, pleure. 

                                                                                 B : Se débat beaucoup, pleure. 

                                                                                C : se débat, se calme, lèche. 

                                                                                D : Ne lutte pas, lèche. 

 

 

Résultas 

 

Avec deux A ou plus, avec un B ou plus : Chiot dominateur et agressif. 

Trois B ou plus : Chiot dominateur ou à tendances dominatrices. 

Trois C ou plus : Chiot ni trop soumis, ni trop dominateur. 

Deux D ou plus, avec un ou plusieurs E : Chiot sensible et doux. 

Deux E ou plus (dans la section domination sociale) : Chiot très solitaire qui n’en fait qu’a sa tête. 

 

 

  

 

Vous pourrez voir le numéro 3 mardi prochain, 

Le 2 mars 2010 a 20 piles. 

 

Vous pouvez aussi participer au concours du plus beau chien au Québec. Envoyer une photo de votre chien avec son nom, son âge et sa race. Pour le deuxième prix, ce sera le chien le plus spécial au Québec et le troisième prix sera le chien à la plus belle robe au Québec. Le résultat sera affiché lors du numéro 4.   

 

Pour participer, envoyez votre photo à l’adresse suivante en version «pdf» redimensionnée svp.  Merci!     lejardindejulie@videotron.ca 

 

 

Au plaisir, et… 

Bonne chance !!!

MF, 10 ans. 

 

 

 

16 février, 2010

J’ai décidé de… savoir.

Classé dans : Non classé,Vie quotidienne — lejardindejulie @ 22:45

Voici une petite bribe merveilleuse de Marie-Pier, d’un «Matin magique» préféré de novembre…

image étoile

… « Comme je vous le disais hier, j’ai été très attristée d’avoir égaré mon appareil. Cela dit, une fois le choc initial passé, j’ai fait ce que je fais maintenant presque naturellement lorsque je vis une déception… J’ai décidé de croire – ou plutôt, de savoir – que c’était une bonne chose. Oui, je me suis vendu l’idée que tout était pour le mieux. Et j’y ai cru… Non pas seulement avec ma tête, mais complètement, sincèrement, et avec tout mon être. J’ai tenu pour acquis qu’il y avait un trésor pour moi dans cet événement et, même si je ne voyais pas encore les pépites d’or scintiller, je suis restée dans l’expectative d’un merveilleux dénouement – sans être attachée aux détails précis du résultat. Voici un mantra que je me répète souvent, lorsque les choses ne vont pas comme je l’aurais voulu: «Je suis bien curieuse de découvrir en quoi cela s’avère une bonne chose pour moi…» Et le plus important est que, comme je le disais, j’y croie. Au point où je ressens même une certaine joie.

image étoile

Je choisis d’avoir cette attitude pour deux raisons. Premièrement, on ne peut jamais être sûr à 100 % qu’une «mauvaise nouvelle» est véritablement mauvaise. Personne ne peut savoir ce qui en découlera. Qui sait, la perte de mon appareil aurait pu sauver une vie… Imaginons qu’une personne s’apprête à avoir un accident de voiture, mais que son départ est retardé d’une minute lorsqu’elle s’enfarge dedans. Vraiment, qui sait? Il y a donc cet aspect d’imprédictibilité (wow, quel mot!)… Mais il y en a un autre, aussi, encore plus important: même si on pouvait être certain que l’événement prend racine dans quelque chose de «négatif», on a toujours le pouvoir de tout changer – comme la terre transforme l’engrais en nourriture pour notre potager. Complètement, à tout moment, sans avoir de prix à payer ou de croûte à manger.

«La tendresse est plus forte que la dureté, l’eau est plus forte que le rocher, l’amour est plus fort que la violence.»
– Hermann Hesse

                                     Merci beaucoup, Marie-Pier!

Vous pouvez vous abonner gratuitement aux matins magiques de Marie-Pier :-)

Première chronique de l’Husky Rouge, par MF

Classé dans : Chroniques de L'Husky Rouge (tout sur les chiens) — lejardindejulie @ 19:18

Chroniques L’Husky Rouge

#1  Introduction

Je m’appelle MF, j’ai 10 ans et je suis la fille de Julie, la créatrice de ce blog. Je voudrais partager avec vous mes connaissances sur les chiens. Car avant d’adopter un chien, il faut au moins quelques connaissances TRÈS importantes. Vous pouvez me faire confiance, je connais tout sur les chiens. Lors de mes prochains numéros, je vous parlerai de la domination et de son contraire, les chien de races, métissé, bâtard, le matériel de base, l’alimentation, le comportement des chiens…   Et surtout, ce qu’il ne faut pas faire ! Le chien est depuis plus de 2000 ans le meilleur ami de l’homme. La domestication a commencée dans le temps des homos sapiens. Des loups sauvages commençaient à être attiré par l’odeur alléchante de la viande dont se nourrissait l’homme. Et la suite, tout le monde la connais… 

Pour obtenir des chiens, les hommes ont croisé telle et telle sorte de canidés. On pense que les races asiatiques viennent d’un croisement entre des loups rouges et des coyotes. Quand à l’histoire du lévrier, ça c’est compliqué ! Il y a pas longtemps, j’ai pensé à quelque chose de fou mais réalisable: un croisement entre un chihuahua mâle et un danois femelle !!! Je vous donne l’idée; passez-la !     Vous pourrez voir le deuxième numéro mardi prochain le 23 février 2010 à 20h pile. Au plaisir!      

15 février, 2010

La vérité sort de la bouche des enfants…

Classé dans : Petits poèmes,Poésie — lejardindejulie @ 20:34

Ma grande MF a composé ce petit poème aujourd’hui…  je devais absolument vous le partager, parce qu’il m’a vraiment émue…

La Paix, c’est le sourire de notre Terre…

La guerre, c’est sa gorge qui se serre…

                 Unissons nos mains.

12 février, 2010

La liberté, c’est un animal (par MF, 10 ans)

Classé dans : Petits poèmes,Poésie — lejardindejulie @ 12:39

 La liberté, c’est un animal

qu’aucun chasseur ne peut attrapper,

qu’auncune police ne peut enfermer.

Elle habite dans nos âmes,

il faut seulement la sentir venir…

Les animaux, eux, l’ont déjà trouvé…  

Les chevaux libres comme le vent, courent au travers des champs…

Les oiseaux, messagers de l’amour, volent devant le soleil…

Mais nous avons enfermé certaines libertés, c’est pourquoi les chiens courent après les bâtons… Ils essaient de la regagner.

par MF, 10 ans 1/2.

 

2 février, 2010

ma petite symphonie

Classé dans : Poésie — lejardindejulie @ 21:30

dcembremi20092janvier2010b.jpg

L’heure au rassemblement, les consonnes au creux de nos paumes chaudes nous vibrons,

ensembles…

Je trouve magique cet instant où l’énergie se met à circuler,

à la vitesse du son dans nos tempes avides,

et réchauffe nos coeurs, réchauffe nos corps,

transformant du coup le calme frais de la pièce en une symphonie ensoleillée.

J’aime beaucoup entrer en résonnance avec cette énergie.

J’aime le sang qui me monte à la tête et redescend dans mon corps à toute allure,

fougueux comme un cheval.

J’aime aussi courir dans les bois,

et j’adore le parfum suave de la forêt, 

et la magie d’un étincelle de lumière, quand il fait noir…

dcembremi20092janvier2010j.jpg

 

 

Les zums |
Blog de MARILOU |
Anne, Sébastien, Clément, C... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenaik
| bachir2008
| ma vie